Handball : les joueurs pris dans l’affaire des paris pourraient être licenciés

Le MAHB se réserve le droit de licencier les joueurs concernés par l’affaire des paris truqués.

L’affaire des paris truqués qui touche le MAHB a déjà fait couler beaucoup d’encre et n’est pas près d’être bouclée. Les cinq joueurs héraultais mis en examen et placés sous contrôle judiciaire sont aujourd’hui au chômage technique ne pouvant ni s’entraîner ni jouer avec leur club.

Le MAHB est aujourd’hui dans une position d’attente mais son avocate, Michèle Tisseyre, a indiqué que le club se réservait le droit de licencier ses joueurs. Une chose est sûre ces derniers seront sanctionnés. Cité par le Parisien, l’avocate du club a déclaré que « quand le club pourra entendre les joueurs, on prendra les sanctions qui pourront aller jusqu’au licenciement ».

Concernés par l’affaire, Nikola et Luka Karabatic, Primoz Prost, Dragan Gajic et Issam Tej ont fait appel de leur placement sous contrôle judiciaire.